Atari Punk Console

ataripunkconsole

[ES] Este artículo sólo se encuentra disponible en francés.

[FR] Cet article est uniquemet disponible en français.

[EN] This article is only available in French.

Contexte : Le mois de septembre dernier, j’ai présenté, à la demande de la Petite Rockette, un atelier d’électronique appelé « Atari Punk Console ». L’objectif derrière cet atelier c’était d’enseigner au public une manière pratique et ludique d’apprendre quelques bases de l’électronique, et ce à travers d’un projet de synthétiseur appelé communément Atari Punk Console. Ce circuit a dans son cœur un oscillateur NE556, et produit des ondes sonores qui peuvent être variées en volume, en fréquence et en amplitude grâce à trois potentiomètres.

Une autre caractéristique de l’atelier c’était d’essayer d’employer un maximum de matériels de récupération : les hauts-parleurs du synthétiseur provenaient de vieux téléphones, certaines composantes provenaient de vieux stocks de magasins d’électronique fermés, le boîtier était en carton recyclé, etc.

L’atelier s’est réalisé à la BPI et était destiné à une dizaine de participants. J’ai été accompagné de Martin Vert, électronicien travaillant à la Petite Rockette. Merci à lui pour son aide !

Préparation : La préparation de l’atelier inclut le prototypage et optimisation du circuit de base de l’Atari Punk Console, la découpe des platines et des fils électriques à la bonne longueur pour tout.e.s les participant.e.s, le prototypage et la découpe des boîtiers en carton, l’examen des composantes utilisées. Le circuit et la méthode étaient basées sur un set d’instructions disponible librement sur Instructables, avec la différence essentielle que dans notre cas les composantes seraient soudées sur une platine d’électronique, et pas simplement insérées dans une plaque d’essai sans soudure.

Challenges : Après l’atelier, il se trouve que c’était peut-être trop ambitieux de proposer la préparation d’un circuit aussi complexe à un public qui, parfois, n’avais pas d’expérience en électronique, ce qui a obligé à préparer des séances de rattrapage. Une alternative aurait été d’ouvrir l’atelier à des gens qui savaient déjà souder, et prévoir des plages horaires plus étendues (une journée plutôt qu’une demie journée). Une autre solution, pointée par Martin Vert, aurait été de se baser sur un kit de soudure standard et industriel, qui est beaucoup plus clair et où il serait plus facile de faire un cours étape par étape avec mois de confusions possibles entre les différents pins.

Conclusion : L’Atari Punk Console est un projet très utile pour l’enseignement de l’électronique, et il a un côté exaltant quand on branche la batterie et que des sons commencent à sortir du haut parleur. Cependant, il reste encore difficile pour des débutants et il serait donc mieux l’organiser avec des kits standard ou bien avec des gens sachant souder sur des plages horaires plus étendues.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s