Typométrie et Cartes Typo-géographiques

[FR – DE] Quelques extraits de textes sur l’histoire des relations entre la typographie et la cartographie.


1655cartesicileguillaumehaasCarte de la Sicile, composée d’après celle de Jaillot avec des caractères mobiles suivant le nouveau système typométrique de Auguste Gottlieb Preuschen diacre à la cour de Bade / perfectionné et exécuté par Guillaume Haas.
Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque Nationale de France.

HAAS (Guillaume), graveur de caractères, inspecteur général de l’artillerie helvétienne, et directeur de l’école générale d’artillerie, né à Bâle le 23 août 1741, fut l’un des hommes les plus actifs et les plus distingués de son pays par l’étendue de ses connoissances. Pendant 23 ans il fit différens essais pour embellir les caractères d’imprimerie. Il a été le premier en Allemagne et en Suisse qui ait gravé avec succès des caractères français dans le goût de Baskerville. On lui doit aussi plusieurs autres découvertes et améliorations dans l’art typographique, parmi lesquelles on distingue, I. Une nouvelle Presse d’imprimeur établie en 1772, par le moyen de laquelle il y a économie de force, et en même temps économie de temps, parce qu’il ne faut une pression au lieu de deux. Il publia une description de sa presse en allemand et en français, sous le titre de Description d’une nouvelle Presse d’imprimerie, inventée à Bâle en 1772, et publiée à l’avantage de l’art typographique, par Guillaume Haas père ; imprimée chez Guillaume Haas fils en 1790, in-4°, douze pages, avec deux gravures. II. La composition systématique des filets et interlignes, dont il donna une description en 1772, in-4°. III. L’art d’imprimer les cartes typographiques avec des caractères mobiles. M. Pleuschen de Carlsrouhe a donné à cette invention le nom de typométrie, et a publié à Bâle, en 1778, in-4°, l’Histoire de l’origine et des progrès de cet art. IV. Carte du canton de Bâle en 1776 : c’est le premier essai typométrique fait en grand. V. Carte de la Sicile, 1777. VI. Deux Cartes de la France pour le compte rendu au roi par M. Necker. VII. Et plusieurs Cartes, parmi lesquelles on en distingue principalement deux représentant la marche des troupes françaises en Bavière sous le général Moreau, et leur retraite en 1796, en français, d’après deux dessins faits par le général Regnier. […]

Dictionnaire universel, historique, critique et bibliographique. Tome VIII. Louis Mayeul Chaudon, Mame, 1810. Pages 198-199.


Cartes typo-géographiques : L’Académie de Rouen a adressé à la société plusieurs cartes géographiques imprimées par le procédé typographique de M. Periaux, en demandant que ces cartes soient examinées comparativement à celles de M. Poterat (Voyez le rapport sur ces dernière cartes, Bulletin, N°. XLVII).

Au mois de Mars 1806, M. Periaux présenta à l’Académie de Rouen des exemplaires du Recueil des Bulletins de la Grande Armée, auquel il avoit joint un essai typographique de la Carte du théâtre de la guerre. Cette carte qui étoit le premier essai de l’auteur, et pour l’exécution de laquelle il eut à vaincre les difficultés résultant de la forme carrée des caractères, fut admise, avec diverses autres productions de son imprimerie, à l’Exposition des Produits de l’industrie en 1806. Elle est exécutée avec les caractères, cadrats, espaces et filets en usage dans l’imprimerie. Les personnes qui connoissent la forme parallélogramme de ces caractères doivent plus particulièrement apprécier les difficultés de l’exécution. Dans une carte tracée sur une plus grande échelle, on pourroit indiquer les principales rivières et les plus grandes routes ; on pourroit imprimer d’autres signes et les varier au besoin. En effet, les divers signes dont on se sert dans les cartes géographiques étant des signes de convention, on peut dans une carte typo-géographique employer des vignettes de différentes espèces pour indiquer les villes, les bourgs, les villages, les montagnes, les forêts, etc. On ne peut disconvenir qu’en exécutant des cartes géographiques avec des caractères mobiles, on atteindra difficilement à la perfection qui doit exister dans les cartes gravées, sur-tout pour les rivières et leurs sinuosités que l’on peut dessiner facilement sur une planche, tandis que par les procédés typographiques il faut ajuster des filets, les courber et les recourber en tous sens, ce qui ne laisse pas d’avoir des difficultés. Mais en composant ainsi la carte d’un canton, d’un arrondissement communal, d’un département, et dans un espace assez grand, on figurera aisément les principales rivières et les grandes routes, ce que l’on ne pourroit faire dans un cadre proportionnellement trop étroit. Les cartes typo-géographiques seroient, sous certains rapports, préférables à celles gravées, parce que ces dernières s’usent très promptement, tandis que dans une forme composée de caractères mobiles, si une ou plusieurs lettres, un ou plusieurs mots se trouvent endommagés, on peut les remplacer très facilement. Par ce moyen le dixième mille sera aussi bien exécuté que le premier cent : avantage qui n’existe pas, à beaucoup près, dans la gravure.

Encouragé par son premier essai, apercevant d’ailleurs des moyens de perfection, M. Periaux se décida à exécuter la carte du département de la Seine-Inférieure, et à y indiquer la division de ce Département en sous-préfectures, les canton ou justices de paix, les nomes de toutes les communes de de quelques hameaux, les principales routes et rivières, etc. Cette carte, qui se trouve jointe a l’Annuaire statistique du département de la Seine-Inférieure pour 1807, donne la preuve incontestable qu’on peut exécuter avec des caractères mobiles diverses cartes géographiques, et et qu’on peut y indiquer par des lignes de convention tout ce qui est susceptible d’entrer dans leur composition. Ces cartes seront à un prix infiniment au-dessous de celui des cartes ordinaires.

La société charge M. Taillepied de Bondy de faire un rapport sur le mérité comparatif des cartes de M. Periaux et celles de M. Poterat. Nous ferons connoître ce rapport dans un prochain numéro.

Bulletin de la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale, septième année, 1808. Pages 232-233.


MM. Firmin Didot fils dirigent maintenant l’imprimerie qui fût créée par leur père , et dont la réputation est depuis long-temps établie. Cet établissement est renommé pour la gravure des caractères imitant l’écriture. MM. Didot s’occupent aussi de l’exécution des cartes géographiques par un procédé typographique. Ces produits, dont les premiers essais parurent en 1819, ont été, depuis, perfectionnés d’une manière sensible.

Bulletin de la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale, vingt-quatrième année, 1825. Page 62.


1656cartefrancefirmindidotCarte typo-géographique de France basée sur la carte des Ponts-et-Chaussées, inventée et imprimée par Firmin-Didot, sous la direction de Barbié du Bocage et dessinée par J. Langlois. Sous la carte se trouve l' »Explication du système établi par Firmin Didot ». Cette carte illustre le procédé d’impression en relief, qui nécessite 8 passages en commençant par le bleu, puis le rouge, le marron, le vert foncé et le vert clair, le jaune et finalement par 2 passages de noir. Chaque couleur donne une information d’ordre topographique. Le relief est figuré par une combinaison de hachures et de passages de couleurs. (Description : Béatrice Loeb-Larocque).
Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque Nationale de France.

2. Carte typo-géographique de la France inventée et imprimée par Firmin Didot.
Herr Didot hat seine ausgezeichnete typographische Anstalt jetzt auch auf die Darstellung von Landcharten ausgedehnt, und obwohl hier von keiner Bereicherung der Wissenschaft die Rede seyn kann, so dürfte doch mancher Geographiefreund begierig seyn, zu wissen, in wie fern die Anwendung der Typen bei der Bearbeitung von Landcharten, welche bekanntlich schon vor mehrerer Jahren von Hrn. Haas zu Basel für mehrere Charten versucht werde, jetzt dem Zwecke entsprochen habe. Da wir nun eben ein Exemplar dieser Charten in der obengenannten Charte von Frankreich erhalten haben, so glauben wir unser Lesern einen Gefallen zu erwiesen, wenn wir hier eine kurze Beschreibung der Art der Darstellung einrükken. Auf den geographischen Werth der Charte wollen wir hier nicht weiter eingehen und bemerken nur, daſs sie eine Reduktion der bekannten Chaussee – un Wege – Charte von Frankreich in 6 Blättern und hier auf 1 Blatt in mittlern Landchartenformate gebracht ist. Die eigenthümliche Bearbeitung dieser Charte giebt ihr bei’m ersten Anblicke ein sonderbares Ansehen. Der Druck ist nicht bloſs schwarz, sondern, den Gegenständen nach, in verschiedenen Farben ausgeführt und zwar: blau sind das Meer, die gröſsen Flüsse und Gebirge, so wie die Straſsen der ersten Classe, letztere punktirt, dargestellt, roth die Flüsse zweiter Ordnung und Canäle, so wie auch die Gebirge und Straſsen zweiter Ordnung; braun die Flüsse, Berge und Straſsen dritter Ordnung; dunkelgrün die Gewässer und Berge vierter Ordnung; hellgrün die kleinsten Gewässer und Erhöhungen; gelb das Ausland und die Departements-Gränzen; die stärkeren Linien bezeichnen die Militair-Divisionen. Schwarz sind die Zeichen und Benennungen der Städte, Flecken, Dörfer u. s. w.

Abgerechnet die sehr deutliche und saubere Schrift, scheint uns das Ganze doch auf eine Spielerei hinauszulaufen, die keineswegs eine nur mittelmäſsig gestochene Charte repräsentieren wird. Die Konturen der Künsten sind nicht bestimmt genug, und die Darstellung der Gebirge, wie sich auch nicht anders erwarten läſst, undeutlich und keinesweges das Auge ansprechend. Die vielen Farben scheinen uns weder nöthig, noch zweckmäſsig zu seyn, da sich dieſs alles auch mit der bloſsen schwarzen Farbe leisten lieſse; wollte der Verfasser ja hierin etwas thun, so wäre die durchgängig blau gehaltene Darstellung der Gewässer, durchgängig braun gehaltene der Gebirge, rothe oder gelbe der Gränzen hinreichend, ja besser gewesen, da man dann z. B. weit leichter eine ganze Übersicht des hydrographischen, orographischen oder Begränzungs-Systems eine Landes erhalten würde, als bei diesem so ineinander greifenden und nicht genugsam unterschiedenen Farbenweschel. — Der Preis von 1 Franc und 50 centimes (wie wir den auf der Charte etwas undeutlich geschriebenen Preis gelesen haben) dürfte auch nicht billig genug seyn, um den Absatz dieses neuen geographischen Sonderlings sehr zu befördern. — Dieſs wäre mit wenig Worten unser Urtheil, welches wir jedoch Niemand aufdringen wollen.

Neue allgemeine geographische und statistische Ephemeriden / hrsg. vom Geographischen Institut. – Weimar : Verl. d. Industrie-Comptoirs, 11.1822 – 31.1831,  Zweites Stück 1824, Charten-Recensionen (sic). Pages 216 – 217.


Plus d’information sur la typométrie (en allemand).

NOTE : La grammaire et l’orthographe de ces extraits a été conservée. Veuillez excuser et signaler toute erreur commise dans la transcription des textes.

Publicités

Ideas Against Ebola

[FR] Trois idées que j’ai envoyé au Challenge OpenIDEO contre l’ebola (désolé, cet article est disponible uniquement en anglais) :

[ES] Tres ideas que he enviado al Challenge OpenIDEO contra el ébola (lo siento, este articulo sólo esta disponible en inglés):

[EN] Three ideas I’ve sent to the OpenIDEO Challenge against ebola (sorry, this article is only available in English):

1327glovesprototype

First prototype. Materials : washing gloves, duct tape, elastic string, thread.

Gloves against Ebola (see original contribution)

How to take off gloves without producing additional biological contamination? This glove design allows to take off gloves without touching them […] (original blog post)

Update 31/10/2014:

I’ve tried making two prototypes, one with washing gloves, tape and elastic string (pictured) and another one with disposable medical gloves and sewn elastic string (not pictured). By now, the problem seems to be that they’re too tight to be taken off without using the hands (the disposable glove teared off when I tried to pull it off only by pulling the elastic string). Larger gloves may be needed, or either I still haven’t found the right brand and model.

1329chlorinesourcesFighting ebola with natural chlorine sources

Use naturally chlorine-rich plants & minerals to treat contaminated medical material.

Industrial-grade chlorine is the main component used to treat materials that have been contaminated with the ebola virus. However, it’s also a component that is naturally present in many plant compounds. Chlorine in its pure form is a gas, but in the surface of the Earth it’s often found combined with other elements, thus difficult to purify without a lab. In its combined form, chlorine is usually inocuous, except for some molecules present in plants called organochlorines (that can have antibiotic and antiviral proprerties).

So the idea would be to research plants that are naturally rich in organochlorine in ebola-affected areas, so they can be collected by volunteers and used to decontaminate ebola-infected material in a plastic bin containing a solution.

Of course, this project would require training and research to perfect the techniques and efficacity of obtaining organochlorines this way, but it also can mean a way to get chlorine without the need to import it every time, and also a way to empower local populations against the epidemy.

For instance, some species of the Aster family are very rich in chlorinated compounds. The idea would be to search those that are native to western African countries.

1330chlorinepillsUpdate 6/11/2014:

After some research, it seems that organochlorines would be a very dangerous and unefficient way to threat ebola-contaminated materials. These molecules have been used in the past as pesticides and insecticides (DDT) and they have been proven to be very toxic and difficult to control. Finding natural, plant based, sources of organochlorines that would be inocuous enough for human use while still being able to clean the virus away can take years, but this epidemy is taking place right now.

In the meanwhile, chlorine pills are already being comercialized and used in West Africa to clean water and to fight ebola. They’re an imperfect fix, but it would be better to teach people to use them correctly (calculate doses, etc).  For instance, this system could be used at home to treat potentially ebola-contaminated materials, by submerging them in buckets with water and chlorine pills.

1332ebolasuitpod01

When doctors are working, the pod is rolled on the back of the suit.

1333ebolasuitpod02

With some help, doctors can exit the suit, and then it can be retrieved from the other side of the plastic wall.

Suit Pod (see original contribution)

A suit with a pod in the back that can turn into a tunnel so doctors can put on / take off suits very fast and securely.

Another idea based on a wall of plastic and a suit. This one-piece suit has a pod-like bag in the back that can be deployed and attached to a wall. Then it can serve as a tunnel so the doctor can enter and exit the suit without touching it. Also, it can provide temporary ventilation when suits are too hot to work on them.

Afterwards, if a suit needs to be cleaned or discarded, it can be turned inside-out from the other side of the wall (and detached) so in any moment doctors are in direct contact with the contaminated surfaces of the suit.

Voir aussi / Véase también / See also: Ebola on Appropedia.

Entrevistado en Monmagan.com

1088entrevistamonmagan

[FR] Il y a une semaine, j’ai été interviewé à propos des fanzines, le design, le DIYBio et d’autres sujets. Vous pouvez lire l’interview (en espagnol) sur monmagan.com.

[ES] Hace una semana fui entrevistado a propósito de los fanzines, el diseño, el DIYBio y otros temas. Puedes leer la entrevista (en español) en monmagan.com.

[EN] One week ago I was interviewed about fanzines, design, DIYbio and other topics. You can read the interview (in Spanish) over at monmagan.com.

A Biohack Design Manifesto

a biohack design manifesto

a biohack design manifesto

a biohack design manifesto

[FR] Comme complément à mon projet Physarum Type, le Biohack Design Manifesto est une déclaration sur ce que je pense que le design biologiquement actif devrait être. Composé en Monaco et Physarum Type (une fonte de création personnelle, générée à base de code). Cliquer sur les images pour les voir à taille complète.

[ES] Como complemento a mi projecto Physarum Type, el Biohack Design Manifesto es una declaración sobre lo que creo que el diseño biológicamente activo debería ser. Compuesto en Monaco y Physarum Type (una fuente de creación persona, generada a base de código). Cliquear sobre las imágenes para verlas a tamaño completo.

[EN] As an offshot of my Physarum Type project, the Biohack Design Manifesto is a declaration of what I think biologically active design should be. Composed in Monaco and Physarum Type (custom, code-generated font). Click on the images to see their full size.

Algae Jacta Est

894algae-jacta-estImage : Strabic.fr

[FR] Mercredi prochain je participe avec Loïc Lauréote de La Paillasse à une table ronde sur les algues et le design à la Gaîté Lyrique (Paris). Plus d’info.

[ES] El miércoles que viene participo con Loïc Lauréote de La Paillasse en una conferencia sobre las algas y el diseño en la Gaîté Lyrique (París). Más información.

[ENG] Next wednesday I will participate with Loïc Lauréote of La Paillasse in a conference about algae and design at the Gaîté Lyrique (Paris). More information.

MISE À JOUR / ACTUALIZACIÓN / UPDATE

Dessins et vidéos de la soirée par Strabic ! / ¡Dibujos y vídeos de la charla por Strabic! / Drawings and videos of the talk by Strabic!

Cenefas canarias

787cenefascanarias01

[FR] Exploration visuelle des motifs qui ornent les façades des maisons canariennes.

[ES] Exploración visual de los motivos que ornan las fachadas de las casas canarias.

[ENG] Visual exploration of the pattern that beautify the front faces of Canarian houses.

788cenefascanarias02

Avant/Antes/Previously: TTI: Casas Canarias.